Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partage d'Aventures

Partage d'Aventures

Menu
Marches et bivouacs du Pays Basque en Cantabrie

Marches et bivouacs du Pays Basque en Cantabrie

Arrivée à Portugalete , avec une belle surprise : du bas jusqu'en haut des cotes des escalators !! on ne va pas s'en priver !!

Arrivée à Portugalete , avec une belle surprise : du bas jusqu'en haut des cotes des escalators !! on ne va pas s'en priver !!

Pont de Biscaye
Pont de Biscaye

Après trois jours à se balader dans les rues et les musées de Bilbao sans nos sacs sur le dos, nous reprenons la route.

Deux sacoches vélo en plus qui nous sont offertes par la direction de l'albergue , dont nous ferons plus qu'usage jusqu'à Santiago.

La sortie de Bilbao est un peu longue , de plus en bord de route dans une zone industrielle semi abandonnée.

Bref , nous arrivons à la traversée du Ria qui ne se fait ni par un pont ni par bateau, mais par une voix aérienne , une passerelle suspendu par des câblages impressionnants.

Nous débarquons à Portugalete .

Marches et bivouacs du Pays Basque en Cantabrie

Nous suivons une piste interminable où se croisent piétons et cyclistes en permanence en nous demandant où nous pourrions bien posé le bivouac du soir vu la fréquentation de cette dernière.

Nous continuons à marcher en suivant les flèches jaunes peintes au sol , quand une patte d'oie se dessine devant nous avec au deux directions des flèches jaunes. " ??? "

( Pour infos les flèches jaunes et les coquilles St Jacques sont les traces que l'on doit suivre pour rejoindre Santiago de Compostella)

Nous choisissons le chemin le plus court qui nous emmène à la rencontre de Manuel et de sa femme chez qui nous dormirons à Ortuella.
Nous choisissons le chemin le plus court qui nous emmène à la rencontre de Manuel et de sa femme chez qui nous dormirons à Ortuella.

Nous choisissons le chemin le plus court qui nous emmène à la rencontre de Manuel et de sa femme chez qui nous dormirons à Ortuella.

Salle de musique
Salle de musique

Manuel est professeur à l'université de Bilbao et sa Femme est institutrice en maternelle dans une école public d'un village voisin.

Nous demandons à visiter l'école maternelle et sommes conviés à y faire nos curieux le lendemain matin. Merci, merci !!!

Petit déjeuné pris , nous prenons le train direction " el colegio publico San Gabriel " à Trapagaran .

Accueil spontané , visite de toute l'école , rencontre enjouée .

nous repartons ravis et reprenons le train pour revenir à Ortuella et continuer notre chemin.

Et c'est la chute ! Et ça fait peur et ça fait mal...

La fin de matinée est longue. Un pneu crevé, pas de rustines car nous avions opté pour des pneus avec liquide anti-crevaisons . AAAAh !du liquide on en a eu mais il n'a pas rebouché le trou.
La fin de matinée est longue. Un pneu crevé, pas de rustines car nous avions opté pour des pneus avec liquide anti-crevaisons . AAAAh !du liquide on en a eu mais il n'a pas rebouché le trou.La fin de matinée est longue. Un pneu crevé, pas de rustines car nous avions opté pour des pneus avec liquide anti-crevaisons . AAAAh !du liquide on en a eu mais il n'a pas rebouché le trou.La fin de matinée est longue. Un pneu crevé, pas de rustines car nous avions opté pour des pneus avec liquide anti-crevaisons . AAAAh !du liquide on en a eu mais il n'a pas rebouché le trou.

La fin de matinée est longue. Un pneu crevé, pas de rustines car nous avions opté pour des pneus avec liquide anti-crevaisons . AAAAh !du liquide on en a eu mais il n'a pas rebouché le trou.

Le chariot remit d'aplomb , nous re épousons la piste cyclable qui sillonne cette fin de Pays Basque . Le bivouac se fait au bord de la piste.
Le chariot remit d'aplomb , nous re épousons la piste cyclable qui sillonne cette fin de Pays Basque . Le bivouac se fait au bord de la piste.

Le chariot remit d'aplomb , nous re épousons la piste cyclable qui sillonne cette fin de Pays Basque . Le bivouac se fait au bord de la piste.

120 marches " impossible " petit détour par la route ,dans les forêts d'eucalyptus (catastrophe écologique pour l'Espagne) nous sommes en Cantabrie . la cote est belle.120 marches " impossible " petit détour par la route ,dans les forêts d'eucalyptus (catastrophe écologique pour l'Espagne) nous sommes en Cantabrie . la cote est belle.
120 marches " impossible " petit détour par la route ,dans les forêts d'eucalyptus (catastrophe écologique pour l'Espagne) nous sommes en Cantabrie . la cote est belle.

120 marches " impossible " petit détour par la route ,dans les forêts d'eucalyptus (catastrophe écologique pour l'Espagne) nous sommes en Cantabrie . la cote est belle.

Stop étape à Mioño avec baignade pour les enfants, resto pour tous et insolite bivouac... Stop étape à Mioño avec baignade pour les enfants, resto pour tous et insolite bivouac...

Stop étape à Mioño avec baignade pour les enfants, resto pour tous et insolite bivouac...

Décidément certains chemins ne sont pas pour nous . Mais il n'y a pas de hasard dans la vie que des rendez-vous . Dans notre demi-tour nous rencontrons Olivier qui part voyager à vélo jusqu'au Maroc. Nous dormons tous à l'albergue d'Islares.Décidément certains chemins ne sont pas pour nous . Mais il n'y a pas de hasard dans la vie que des rendez-vous . Dans notre demi-tour nous rencontrons Olivier qui part voyager à vélo jusqu'au Maroc. Nous dormons tous à l'albergue d'Islares.
Décidément certains chemins ne sont pas pour nous . Mais il n'y a pas de hasard dans la vie que des rendez-vous . Dans notre demi-tour nous rencontrons Olivier qui part voyager à vélo jusqu'au Maroc. Nous dormons tous à l'albergue d'Islares.Décidément certains chemins ne sont pas pour nous . Mais il n'y a pas de hasard dans la vie que des rendez-vous . Dans notre demi-tour nous rencontrons Olivier qui part voyager à vélo jusqu'au Maroc. Nous dormons tous à l'albergue d'Islares.

Décidément certains chemins ne sont pas pour nous . Mais il n'y a pas de hasard dans la vie que des rendez-vous . Dans notre demi-tour nous rencontrons Olivier qui part voyager à vélo jusqu'au Maroc. Nous dormons tous à l'albergue d'Islares.

Les enfants marchent très bien et au bout de 23 kms nous voici à Laredo. Grosse ville où le bivouac tente s'avers être difficile. Billy un gentleman Anglais nous offre le gite pour la nuit. Merci, monsieur.

Les enfants marchent très bien et au bout de 23 kms nous voici à Laredo. Grosse ville où le bivouac tente s'avers être difficile. Billy un gentleman Anglais nous offre le gite pour la nuit. Merci, monsieur.

Depart de Laredo en bateau où l'on embarque sur la plage. Pieds mouillés ! Et encore un chemin que l'on regarde et qui nous fait prendre la route.
Depart de Laredo en bateau où l'on embarque sur la plage. Pieds mouillés ! Et encore un chemin que l'on regarde et qui nous fait prendre la route.Depart de Laredo en bateau où l'on embarque sur la plage. Pieds mouillés ! Et encore un chemin que l'on regarde et qui nous fait prendre la route.

Depart de Laredo en bateau où l'on embarque sur la plage. Pieds mouillés ! Et encore un chemin que l'on regarde et qui nous fait prendre la route.

De Castillo à Santander en passant par Galizendo ,des jolies marches tranquilles avec bivouacs dans les champs.Et nouvelle traversée en bateau.
De Castillo à Santander en passant par Galizendo ,des jolies marches tranquilles avec bivouacs dans les champs.Et nouvelle traversée en bateau.De Castillo à Santander en passant par Galizendo ,des jolies marches tranquilles avec bivouacs dans les champs.Et nouvelle traversée en bateau.De Castillo à Santander en passant par Galizendo ,des jolies marches tranquilles avec bivouacs dans les champs.Et nouvelle traversée en bateau.
De Castillo à Santander en passant par Galizendo ,des jolies marches tranquilles avec bivouacs dans les champs.Et nouvelle traversée en bateau.De Castillo à Santander en passant par Galizendo ,des jolies marches tranquilles avec bivouacs dans les champs.Et nouvelle traversée en bateau.

De Castillo à Santander en passant par Galizendo ,des jolies marches tranquilles avec bivouacs dans les champs.Et nouvelle traversée en bateau.

Santander, nous dormons à l'albergue de la ville. Douche chaude et lit douillet pour une bonne nuit de repos.

Santander, nous dormons à l'albergue de la ville. Douche chaude et lit douillet pour une bonne nuit de repos.